Le tri, comment ça marche ?

S’il y a bien une action qu’une grande majorité des gens fait au quotidien et qui rime avec protection de l’environnement, c’est le tri des déchets. Toutefois, même si nous sommes nombreux à trier nos déchets, le tri ce n’est pas forcément évident et je me rends compte que beaucoup de personnes se posent des questions à ce sujet : est-ce que les canettes se recyclent ? Est-ce qu’il faut laver les boîtes de conserve avant de les jeter ? Est-ce que tous les plastiques se jettent dans la poubelle de tri ?

Du coup j’ai essayé de synthétiser les grandes lignes du tri, afin d’y voir un peu plus clair.

Continuer la lecture de « Le tri, comment ça marche ? »

Cosmétiques bio : comment s’y retrouver ? 1/2

Vous souhaitez prendre soin de votre corps mais aussi de l’environnement, et c’est pourquoi vous avez décidé de vous mettre aux cosmétiques bio. Vous pouvez bien sûr créer vos cosmétiques vous-même et ainsi maitriser la qualité. Ou les acheter, et essayer de vous y retrouver dans les différents labels. Et c’est là que ça se gâte…

La première chose à retenir, c’est qu’une certification bio ne garantie en aucun cas un produit 100% bio… et 100% naturel non plus. Les différents labels que vous pourrez retrouver sur vos cosmétiques ne suivent pas les mêmes cahiers des charges, et leurs chartes sont plus ou moins exigeantes. Je vais essayer dans cet article de vous en donner un aperçu, ainsi que quelques pistes pour les comprendre.

Continuer la lecture de « Cosmétiques bio : comment s’y retrouver ? 1/2 »

J’ai testé : la cup

Et la tester, c’est l’adopter : la cup est plus économique, plus confortable, moins irritante et plus écologique que toutes les autres protections périodiques.

Mais, commençons par le commencement : la cup qu’est-ce que c’est ?

Pour celles qui ne la connaissent pas encore, la cup, ou coupe menstruelle, est une protection périodique en matière de qualité médicale (silicone ou TPE principalement) en forme de petite cloche qui se place à l’intérieur du vagin pour récupérer le flux menstruel. Un peu comme un tampon en somme.

mes_cups_et_tampon

De prime abord la cup peut faire un peu peur (c’est un peu volumineux quand même ?!) et son utilisation est moins intuitive que celle d’un tampon. Pour ma part, il m’a fallu un certain temps (ou plutôt un temps certain) pour dompter l’animal et ne plus avoir de petites fuites. Il a fallu pour cela quelques recherches, et notamment la découverte de ces deux sites internet : coupementruelle.net et surtout easycup, la bible de toutes les utilisatrices de cup !

Ce que j’ai surtout compris en allant sur ce dernier site, c’est que je ne m’étais jamais posée la bonne question, à savoir : la cup, comment ça fonctionne ?

Une fois insérée dans le vagin, la cup va recueillir le flux menstruel, d’où sa forme de cloche, qui s’écoule par le col de l’utérus. Pour recueillir ce flux, elle doit donc être positionnée en-dessous du col ou de manière à « entourer » le col, comme l’illustre le schéma ci-après.

Positionnement-cup-dans-utérus(source de l’image : belleblonde.net)

Il faut ainsi savoir où se situe ce fameux col de l’utérus (repérable assez facilement avec sa forme de bout de nez) et donc pour cela pas d’autre moyen que d’aller explorer son anatomie avec ses petits doigts. Ce n’est pas très glamour, mais c’est infaillible !

Le jour où j’ai compris ça, j’ai dit adieu aux fuites : quand je mets ma cup, je passe toujours un doigt autour pour vérifier que mon col n’est pas situé en dehors de la cup. Et maintenant je dors même avec ma cup, le bonheur !

J’ai donc testé, approuvé et recommande absolument la cup ! Plus écologique et économique c’est certain (une cup peut se garder une dizaine d’années), mais aussi, et ce n’est pas négligeable, beaucoup moins agressive et asséchante qu’un tampon. Si je ne vous ai pas encore convaincue, je vous invite à consulter cette page qui regroupe 9 avantages de la coupe menstruelle :)

Même si son utilisation n’est pas forcément simple au début ou que vous rencontrez des problèmes avec son utilisation, surtout pas de découragement. Dites vous que quelqu’un d’autre a certainement rencontré les mêmes difficultés que vous et faites quelques recherches sur le forum de easycup.fr : vous y trouverez certainement la réponse à vos questions.

Alors lancez-vous ! Vous verrez, le jeu en vaut la chandelle !

Epicerie en vrac : Day by Day ouvre son premier magasin à Paris

La bonne nouvelle du jour : Day by Day vient d’ouvrir son premier magasin à Paris ! Après plus d’un an d’attente, et le suivi des ouvertures de franchises dans les autres villes de France (Rennes, Reims, Versailles, Lille, Limoges, Bordeaux…), Day by Day débarque rue des Moines dans le 17e… soit à 500m de chez moi. :-)

Pour ceux qui ne connaissent pas cette chaîne, le concept est simple : tous les produits sont disponibles en vrac, sans emballages inutiles. Il faut se munir au préalable de récipients (des bocaux par exemple) pour aller faire ses courses. Effectivement, cela demande une nouvelle organisation… mais pour tous ceux qui souhaitent réduire leur quantité de déchets, et qui ont du mal dans les supermarchés classiques (même les bio), c’est la meilleure solution (et qui devrait de plus être économique, d’après leur site. Je vous en dirai davantage une fois que j’y serai allée !).

Day by DayPour les parisiens trop loin de ce premier magasin pour s’y déplacer, il semble que la chaîne travaille sur de nouvelles ouvertures intramuros… A suivre donc.